Panique autour du virus en Italie

Premiers cas graves de coronavirus près de Milan, en Lombardie: le premier cas, un homme de 38 ans, qui n’est pas allé en Chine mais qui a eu des contacts avec des amis Italiens qui sont revenus du pays, a créé la panique autour du virus en Italie.

50.000 personnes confinées chez elle pendant une semaine – dans 10 communes de la province de Lodi

Giulio Gallera, conseiller de la région Lombardie, a annoncé le premier cas de nouveau coronavirus (SARS-CoV-2) en Lombardie. M. Gallera a déclaré qu’un homme de 38 ans vivant à Codogno, une ville de 15.000 personnes dans la province de Lodi, a été testé positif pour le virus et est maintenant en soins intensifs à l’hôpital de sa ville. L’homme n’a pas été récemment en Chine: il a contracté le virus après être entré en contact avec une ou plusieurs personnes qui venaient de rentrer du pays.

Les écoles, bureaux communaux et cafés fermés dans les villes cencernées.

Il n’y a pas encore de nouvelles officielles sur son état de santé: ANSA écrit que ce serait « très grave », mais l’information non confirmée doit être prise avec des pincettes. L’ANSA affirme également qu’il y aurait deux autres personnes infectées : la femme de l’homme et une troisième personne qui a été en contact avec lui et qui se présenterait à l’hôpital de Codogno avec des symptômes de pneumonie. Il s’agit également de nouvelles non confirmées.

Selon Repubblica.it, environ 70 personnes vendredi matin qui avaient été en contact avec l’homme seraient mises en quarantaine par mesure de précaution : parmi elles, il y aurait des membres de la famille, des collègues et du personnel médical. L’homme travaillerait chez Unilever à Casalpusterlengo (province de Lodi).

250 personnes en contact direct mises en quarantaine

M. Gallera a déclaré à Sky TG24 que l’homme était apparu pour la première fois aux urgences de Codogno le 18 février avec de la fièvre, mais qu’il avait été renvoyé chez lui. Il était retourné à l’hôpital le lendemain : il avait été hospitalisé et, lorsque la situation s’est aggravée, sa femme aurait dit aux médecins que début de février, l’homme avait dîné avec un collègue qui venait de rentrer de Chine. Cette personne, a ajouté M. Gallera, a été identifiée: elle va bien mais a été placée en isolement.

Les deux autres personnes liées au premier cas grave sont elles aussi infectées par le virus, sa femme enceinte du huitième mois (enseignante du secondaire qui ne travaille pas actuellement) et une troisième personne qui s’est spontanément présentée à l’hôpital avec des symptômes de pneumonie et qui aurait été en contact avec l’homme de 38 ans.

Il y a maintenant 250 personnes qui peuvent avoir été en contact direct avec l’homme de 38 ans hospitalisé à Codogno : pour elles, la quarantaine est déclenchée même en attendant les tests auxquels elles ont été soumises.

Content Protection by DMCA.com

About Marion Martin

L'observatoire international des maladies infectieuses et tropicales, comprend des médecins spécialisés dans tous les domaines des maladies infectieuses, plus particulièrement les infections de l'immunodéprimé, du voyageur et du migrant et les infections émergentes ainsi que l'infection 2019-nCov et la tuberculose

Laisser un commentaire