Du déjà vu: le virus s’arrête lui aussi à la frontière française…

Ouf! On se sent tout de suite rassuré par cette nouvelle mise en avant dans Le Figaro:

« Il ne reste plus qu’un seul patient hospitalisé en France pour une infection au nouveau coronavirus sur les quatre qui l’étaient encore mardi, a indiqué le ministre de la Santé, Olivier Véran, lors d’un déplacement à Saint-Etienne. Au total sur les douze cas confirmés hospitalisés dans l’Hexagone, huit l’ont été à Paris, trois à Lyon et une à Saint-Etienne.

« Plus aucun patient atteint du coronavirus n’est hospitalisé à Saint-Etienne (…) Il ne reste aujourd’hui qu’un seul patient hospitalisé dans ce cadre, près d’ici, à Lyon, dont nous attendons la sortie prochaine« , a précisé le ministre en marge d’une visite d’un laboratoire de l’Ecole des Mines de la ville. »

Alors que nos voisins italiens luttent contre la propagation de l’épidémie près de Milan et que des milliers de passagers provenant de Chine ont atterri depuis janvier à Roissy…

A lire aussi: Coronavirus en France: plus de 400 cas suspects

Content Protection by DMCA.com

About Marion Martin

L'observatoire international des maladies infectieuses et tropicales, comprend des médecins spécialisés dans tous les domaines des maladies infectieuses, plus particulièrement les infections de l'immunodéprimé, du voyageur et du migrant et les infections émergentes ainsi que l'infection 2019-nCov et la tuberculose

1 thought on “Du déjà vu: le virus s’arrête lui aussi à la frontière française…

  1. Magin

    En France, il NE peut PAS y avoir de contagion autochtone par ce virus, puisque pour que l’on trouve un cas, il faut que la personne ait été testée positive, et on ne teste seulement que les malades venant directement de Chine ou ayant été en contact direct avec quelqu’un revenant de Chine. Donc les seuls cas que l’on peut détecter avec un tel algorithme sont par définition des cas importés. CQFD.
    La France reste un pays très cartésien et logique, ce qui nous protège absolument de l’épidémie de Covid autochtone !

    Bon par contre, la grippe saisonnière va quand même être particulièrement sévère, cette année, avec des complications pulmonaire létales dans un nombre inoui de cas, hein… Du jamais vu, sacrée grippe ! Elle contaminerait même les médecins qui prennent les patients en charge, cette année !

    Reply

Laisser un commentaire