Coronavirus en Italie, « Tout ira bien! », ces messages d’espoir anonymes

Vert acide, jaune fluorescent, rose fushia, bleu profond. Colorés avec quelques cœurs ou plus simplement, décorés de points d’exclamation, comme pour faire sentir l’énergie des mots.

Des messages d’espoir sur des post-it ou des panneaux sont laissées par des anonymes un peu partout

L’empathie, à l’époque du coronavirus, a les couleurs et les formes de nombreux post-it laissés sur les interphones, sur les portes des bâtiments ou sur les volets des magasins, sur les arbres, sur les murs, même dans les métros, dans les transports publics ou sur les pare-brise des voitures. Ces messages sont surtout laissés dans les villes les plus touchées par le coronavirus, comme Bergame et Milan, mais pas seulement, aussi dans d’autres regions, comme l’Émilie-Romagne.

C’est précisément en laissant un message épinglé rapidement avec un stylo ou agrémenté d’un dessin des plus jeunes, que beaucoup tentent de faire sentir leur proximité à ceux qui, malheureusement, pour les mesures de sécurité visant à contenir la propagation de la contagion, se trouvent « loin » de tous.

Ainsi, sur les portes, sur les plaques d’immatriculation, sur les interphones et partout où ils peuvent être vus, des messages d’espoir sur des post-it sont laissées par des anonymes. « Tout ira bien«  est la phrase récurrente, souvent accompagnée d’un ou plusieurs cœurs, parfois des marguerites.

Message "Merci pour votre travail, tout ira bien" devant la tente d'hôpital qui accueille les patients avec le coronavirus en Italie
Message « Merci pour votre travail, tout ira bien » devant la tente d’hôpital qui accueille les patients avec le coronavirus

Né dans la rue, l’« acte poétique collectif » serait conçu par une poétesse lombarde, Luciana Landolfi, la première à laisser des post-it, puis invitant, via les réseaux sociaux, les autres à faire de même. « Vous ne pouvez pas imaginer la joie de quelqu’un qui, apparemment par hasard, trouve un post-it « Tout ira bien » sur le pas de sa porte » dit-elle sur les réseaux sociaux.

«L’être humain a besoin de confiance pour aller de l’avant« . L’invitation a été diffusée sur le web dans une vidéo dans laquelle elle remercie les nombreuses personnes qui l’ont déjà suivi et invite à distribuer encore plus de messages.

Les élans de générosité et d’aide se multiplient en Italie

La tendance s’est rapidement propagée en ligne, pour rendre le virtuel un peu plus réel, du moins plus chaud et plus accueillant. En bref, pour en faire une arme de plus en plus puissante contre la solitude, un moyen de garder le contact avec les autres. Il ne s’agit pas seulement de donner du courage, mais aussi d’offrir une aide concrète.
Ainsi, à côté des billets accrochés un peu partout, il y a ceux qui offrent leur aide aux personnes agées en leur proposant d’aller faire les courses à leur place, afin de leur éviter une sortie laborieuse et inutilement risquée.
Il y a aussi ceux qui se proposent comme baby-sitter pour les couples qui ont des enfants à la maison, mais qui doivent aller travailler.
Ou encore cette cliente dans une pizzeria take-away, qui avait initialement commandé des pizzas pour elle, a finalement décidé de les offrir au service de réanimation de Lecco, très ému par ce geste.

Les initiatives se multiplient et impliquent plusieurs villes d’Italie maintenant. L’aide offerte suit les recommandations et les mesures imposées par les restrictions de sécurité.

Le modèle du post-it est allé bien au-delà des bénéficiaires et au-delà des points chauds de la contagion, s’étendant à d’autres régions du pays aussi. À Rome, des panneaux sont apparus sur les portes ou les ascenseurs des immeubles pour aider les personnes âgées ou atteintes de maladies à acheter de la nourriture, des médicaments, des livres, des magazines, des journaux et autres.
L’effet est plus que positif, il suffit de voir les sourires et les commentaires qui proviennent de ces messages. « Je ne connais pas l’auteur », a écrit Amigurumi di Castenedolo sur Facebook, « mais je le remercie du fond du cœur pour me faire démarrer la journée avec un sourire ».

Ceux qui trouvent les messages post-it postent leur photo en ligne, avec des phrases de remerciement pour répandre le même sentiment de sérénité.
« C’est comme un redémarrage », écrit l’un des heureux destinataires du message de Bergame, « au parfum d’émerveillement. »

A lire aussi notre page Protégez-vous.

Content Protection by DMCA.com

About Marion Martin

L'observatoire international des maladies infectieuses et tropicales, comprend des médecins spécialisés dans tous les domaines des maladies infectieuses, plus particulièrement les infections de l'immunodéprimé, du voyageur et du migrant et les infections émergentes ainsi que l'infection 2019-nCov et la tuberculose

Laisser un commentaire